Cafards volants : qui sont-ils et comment s’en débarrasser?

Qu’ils soient rampants ou volants, personne ne souhaite voir des cafards dans ses couloirs. En plus de leur aspect répugnant pour un nombre impressionnant de personnes, les cafards transmettent des maladies via les pathogènes qu’ils transportent et peuvent éveiller des allergies. Leur image néfaste est également renforcée par les œuvres de fiction, littéraires et cinématographiques qui jouent souvent sur leur aspect monstrueux et répugnant.

Dans ces fresques ressortent régulièrement les cafards volants, décrits comme de véritables dangers pour les humains et ravageant cultures et civilisation. Bien que la réalité soit généralement très éloignée de ces scénarios, les cafards sont bels et bien munis de deux paires d’ailes et certaines espèces décollent réellement du sol. Voici ce que vous devez savoir si vous venez de croiser un cafard en plein vol.

Qui sont les cafards ?

Le « cafard » est un nom donné à des insectes qui appartiennent à l’ordre blattoptères. Ces animaux peuvent atteindre 9 à 10cm en longueur bien que certaines espèces ne dépassent pas les quelques millimètres de long. Et oui, deux paires d’ailes caractérisent la majorité des insectes apparentés aux blattes : une paire pour voler et une autre, de matière plus dure pour les protéger.

L’ordre des Blattodea, pour ce qui est de son nom scientifique, regroupe entre 5.500 et 6.000 espèces réparties aux quatre coins de la planète !

Les cafards appartiennent au sous-ordre des Blattaria, mais nous les connaissons plus souvent sous des appellations comme « cafards », « Blattes », ou encore, « Cancrelats ». Ce sont des insectes redoutablement tenaces et capables de s’adapter à bien des conditions. Ils peuvent, par exemple, rester actifs plus d’un mois sans nourriture ou demeurer le corps entier sous l’eau pendant une demi-heure sans respirer, ni mourir !

Un débat scientifique existe pour savoir si les termites et les cafards doivent être regroupés sous le même ordre. Ce que l’on sait, par la génétique, c’est qu’ils dérivent tout deux d’un ancêtre commun et qu’ils possèdent de nombreux points communs. L’ordre des Blattodea regroupe, depuis cette avancée, les cafards et les termites.

Toujours est-il que cela signifie que certaines espèces de l’ordre d’insecte des cafards se nourrissent de bois, et cela en dit long sur les dégâts que peuvent occasionner ces animaux.

Il est ainsi plus simple de comprendre la diversité qui existe au sein des diverses espèces de cet ordre d’insectes, ainsi que sur leur incroyable capacité de colonisation et d’adaptation à tous les milieux, ce qui explique leur présence dans le monde entier.

Les cafards peuvent-ils vraiment voler ?

La plupart des espèces de cafards ont des ailes. Ce qui veut dire que certaines espèces en sont dépourvues et ce qui ne veut pas dire pour autant que tous les cafards ayant des ailes peuvent voler.

La règle générale est que plus le cafard est imposant, moins il supporte le poids de son corps facilement, donc moins il a de chances de voler. C’est pourquoi beaucoup ne volent pas ou ne volent ni très loin, ni très haut. Cela ressemble plus à des sauts pour se rendre d’un point A à un point B, mais des sauts qui peuvent demeurer impressionnants, surtout lorsqu’on ne s’y attend pas.

D’une manière générale, le cafard préfère faire usage de ses pattes. Il faut dire que les cafards font partie des insectes les plus rapides du monde. Cet animal est capable de parcourir des distances à l’allure de 50 longueurs de leur corps (environ un mètre) par seconde !

À titre de comparaison, le guépard se déplace de 18 longueurs de corps par seconde environ. De ce fait, les cafards useront donc la solution du vol beaucoup plus rarement, en cas d’urgence, par exemple. De plus, les cafards sont de taille imposante pour le monde des insectes et, un insecte facilement repérable en train de voler constitue une proie facile pour n’importe quel oiseau. Voler n’est donc pas une option optimale pour le cafard.

Alors pourquoi les cafards ont-ils des ailes ? Outre les possibilités de mouvements qu’elles offrent telles que la faculté de planer lors d’une chute et, éventuellement, une option de fuite en cas de danger, est la saison des amours. Également, dans de plus rares cas lorsque le cafard n’a aucune source de nourriture dans ses environs, il peut voler pour atteindre directement la source de lumière qui l’attire. Il s’agit pour lui d’une situation d’urgence donc, seulement s’il n’y a aucune nourriture à la surface du sol.

Pourquoi les cafards volants sont-ils indésirables ?

La cohabitation entre les habitats des cafards, volants ou non, et ceux des êtres humains ne posent pas toujours de soucis.

La majorité des espèces de cafards volants vivent sans entrer en contact avec nos habitations. N’oubliez pas que cet animal s’est montré capable et volontaire pour peupler pratiquement tous les coins du globe. À l’état sauvage, il est possible d’en retrouver tant dans une grotte, sous l’écorce des arbres, sous une pierre, dans les hautes herbes, dans la canopée des forêts ou encore à l’intérieur d’une fourmilière.

30 espèces de cafards sont réellement nuisibles pour l’homme. Cela représente environ 1% des cafards. En général, ces espèces nuisibles sont les plus à même de s’accommoder à des conditions variables et leur choix se porte à l’intérieur des habitations puisque c’est à l’intérieur de celle-ci qu’ils retrouvent la chaleur et l’obscurité qu’ils affectionnent.

Parmi les espèces les plus nuisibles, on retrouve majoritairement la blatte germanique (Blatella germanica), la blatte orientale (Blatta orientalis), la blatte américaine (Periplaneta americana) et la blatte à bande brune (Supella longipalpa). Ces espèces sont omnivores à tendance opportuniste. À moins que ce ne soit l’inverse. En effet, en milieu sauvage, les blattes sont des charognards et jouent un rôle de décomposeur très important.

Des insectes particulièrement envahissants

Elles sont capables de se nourrir de tout ou presque : nourriture quelconque, miettes qui traînent, goutte ou trace de graisse, vêtement sales, poils d’animaux, matières plastiques, cheveux, morceaux d’ongles ou autres insectes morts (les cafards morts font aussi partie du menu). De plus, comme nous l’avons vu, certains membres des Blattodea, apparentés aux termites, se nourrissent de bois.

Lorsque le nid se développe et croît en nombre d’individus, ils dégagent une odeur nauséabonde et tenace dont on ne se débarrasse pas si facilement ! De plus ces insectes transportent des microbes et leur nid entretient la formation de bactéries. À titre d’exemple, les excréments, la salive et les restes de mues peuvent potentiellement transmettre des maladies comme la salmonellose, la dysenterie, la tuberculose, l’hépatite, etc.

Première conséquence de tout cela : tout est donc susceptibles de les attirer chez vous. Deuxième conséquence : les cafards volants ne font pas que voler et peuvent aussi causer d’importants dégâts et mettre en péril la sécurité sanitaire de votre maison. Ces risques ne sont pas à négliger et peuvent avoir des conséquences durables sur votre habitation !

Un risque sanitaire à ne pas négliger

Concrètement, le cafard transporte ses germes avec lui dans sa quête de nourriture. Les agents pathogènes sont fixés sur la cuticule de l’insecte. Lorsqu’il atteint un aliment ou des objets de votre quotidien, il risque de provoquer chez vous des gastroentérites, de la diarrhée et d’autres types d’infections intestinales. En plus de tout cela, il est possible de développer des réactions allergiques à leur contact.

Pour toutes ces raisons, en plus de leur aspect, un nombre important d’humains ont développé une phobie liée aux cafards, encore plus lorsqu’ils volent en leur direction.

Quelles sont les différentes espèces de cafards volants ?

Parmi les 30 espèces nuisibles, quelques-unes ont la faculté de voler en courte période. Si vous avez des cafards qui ont pénétré votre domicile et que vous souffrez de katsaridaphobie, vous pouvez au moins vous rassurez sur ce point. La meilleure chose à faire est de prévenir un professionnel équipé avec les produits adéquats de votre situation.

Voici les espèces les plus probables si vous venez de voir un cafard voler.

La blatte américaine (Periplaneta Americana)

La blatte américaine (Periplaneta Americana), qui n’est ni endémique, ni même originaire d’Amérique, est réputée pour sa capacité de vol, exceptionnelle parmi les Blattaria. En réalité, cette espèce de cafard vient d’Afrique et sont de couleur brune, tirant sur le rougeâtre. Elles peuvent voyager sur plusieurs dizaines de mètres ! Malgré tout, cela reste des vols sur courtes distances et l’insecte préfère se déplacer sur ses pattes. Elles aiment particulièrement investir les rez-de-chaussée des magasins et les égouts.

Elle aime les habitats chauds avoisinant les 30 degrés et l’obscurité. C’est pourquoi il est plus difficile de les voir, les blattes attendant l’obscurité de la nuit pour sortir se nourrir. Il s’agit de l’espèce volante la plus répandue. Sa mobilité n’a d’égal que son agressivité que les animaux domestiques subissent par ses morsures.

Le cafard Australien

Le cafard australien vit dans les climats tropicaux. Il est semblable au cafard américain, mais s’en distingue par une taille plus petite (20 à 35mm de longueur) et par une ligne jaune située sur son thorax.

Le cafard brun

Ce cafard qui vole également a, quant à lui, une ligne de couleur brune sur son thorax et une taille plus importante que son cousin australien (30 à 35 mm de longueur).

Le cafard Megaloblatta spp

Il s’agit du cafard volant le plus impressionnant en termes de taille, celle-ci pouvant atteindre 10cm pour une envergure du 18cm. Vous ne le verrez pas à l’état sauvage sur notre continent puisqu’il réside en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Notez également qu’il ne constitue en rien une espèce nuisible.

La blatte des bois

Aussi appelée blatte de jardin, elle est plus rarement croisée dans les habitations puisqu’elle préfère la vie en extérieur. Cependant, elle rentre plus volontiers lors de leur saison de reproduction. C’est pourquoi elle est considérée comme un « ravageur saisonnier ».

Le cafard du Surinam

Le cafard du Surinam creuse le bois, ce qui entraîne des dommages à la végétation. D’une taille de 18 à 24mm, les mâles sont les seuls représentants de l’espèce à pouvoir voler. Les femelles ont pour elles des ailes plus colorées que celles des mâles ainsi que la tête noire.

Periplaneta fuliginosa

Peuplant le sud-ouest américain, c’est un insecte qui peut atteindre 38mm. Noir d’aspect, il est également réputé pour ses capacités de vol parmi les Blattodea.

Blattella asahinai

Un cafard volant qui habite le sud-est asiatique et qui mesure entre 13 et 16mm de long. De par son aspect, il peut être confondu avec Blatella germanica, bien présente en Europe. De couleur brun clair, ce cafard atteint des longueurs de 13 à 16mm.

Loboptera decipiens

Seuls les mâles de cette espèce, qui ont pourtant de petites ailes, possèdent des aptitudes de vol. En effet, les ailes des femelles sont trop courtes que pour qu’elles s’envolent. Ce cafard mesure entre 13 et 30mm selon leur sexe. Ils sont de couleurs marron avec des ailes de couleur légèrement plus claire.

Le cafard de Cuba

Son nom évoque les climats chauds et paradisiaques du continent américain. Et, en effet, on peut le trouver dans les Caraïbes, à Cuba et dans le sud des États-Unis. Il est, lui aussi, doué pour voler. Pour ce qui est de son aspect, le cafard de Cuba est reconnaissable à ses couleurs verte et jaune. Un dimorphisme sexuel important est présent chez cette espèce puisque les femelles peuvent atteindre 24mm de longueur, alors que, les mâles ne peuvent espérer dépasser les 15mm.

Cafard brun fumé

Légèrement plus petits que le cafard américain, une des particularités de cette espèce est de se déshydrater rapidement. Pour cette raison, on le trouve souvent dans des endroits humides. Et, comme ils rentrent dans votre maison en étant attirés par les lumières, dans votre salle de bain, les gouttières et les greniers. Ce cafard possède des ailes plus longues que son corps, utiles pour voler.

La blatte bananière (Panchlora nivea)

Elle vit au niveau de l’équateur, dans la litière forestière. Cette espèce a la particularité de n’être active que pendant les heures de clarté. Chez cette espèce, les femelles, plus grosses que les mâles, peuvent atteindre 25cm de longueur quand leurs partenaires ne dépassent pas les 22cm.

Les cafards volants sont-ils plus dangereux que ceux qui ne volent pas ?

Non, les cafards volants ne sont pas plus dangereux que les autres espèces de cafards. En revanche, ils peuvent être plus impressionnants lorsqu’ils vous arrivent dessus, notamment à cause du bruit. Si cela vous arrive, rassurez-vous, cela ne consiste pas en une charge d’attaque, mais plutôt à une malencontreuse déviation d’un animal maladroit en vol.

Cependant, les cafards volants sont porteurs de pathogènes au même titre que leurs congénères qui ne décollent pas du plancher.

Comment se débarrasser des cafards volants?

Le nettoyage

La première chose à faire est de tenir votre habitation propre.

Évitez de laisser traîner de la nourriture (celle de votre animal de compagnie est aussi comestible pour les cafards) et sortez régulièrement vos poubelles. Vous pouvez également désencombrer les pièces afin de limiter les cachettespotentielles de ces intrus

Astuces anti-cafards volants

Parmi les solutions naturelles, il y a la Terre de diatomée que l’on appelle également kieselguhr. C’est un insecticide qui agit via le dioxyde de silicium qu’elle contient. Il se fixe sur la cuticule des insectes et, entre autres effets, le déshydrate par adsorption des corps gras. Elle a également des propriétés abrasives, sur la cuticule, mais aussi sur les voies digestives. Enfin, elle crée des troubles respiratoires en obstruant les spiracles de l’animal.

Vous pouvez également vous procurer des pièges à cafard qui sont des boîtes adhésives dans laquelle l’animal ne peut plus ressortir. Simple et efficace, ce genre d’outil est particulièrement intéressant pour déceler la présence de cafard dans votre habitation lorsque vous avez un doute, mais ne parvenez pas à trouver de trace de nuisibles.

Les insecticides attractifs sont différents dans la mesure où ils attirent l’insecte, mais le laisse s’empoisonner et, éventuellement, empoisonner ses congénères.

Enfin, les sprays insecticides constituent une solution efficace. Surtout si vous mettez le doigt sur le nid d’insectes et/ou qu’ils sont fortement concentrés en un point. Leur action est rapide et souvent efficace mais nous vous conseillons de vous renseigner attentivement auprès de votre vendeur. Certains sprays insecticides n’atteignent pas l’efficacité promise ou ne permettent de pulvériser que quelques secondes avant d’être entièrement vidés.

Pour voir toutes nos astuces anti-cafards, consultez notre article dédié.

Inspecter votre maison pour déceler les cafards

Restez vigilants aux différents points chauds et humides de votre maison. Tout peut servir d’abris au cafard donc surveillez les tuyaux et canalisations de votre logement ainsi que leurs arrivées. Les fissures de vos murs, l’arrière de vos armoires et de vos plinthes sont également d’excellents repères potentiels à investir pour les cafards.

Les signes suivants peuvent trahir la présence des cafards :

  • Des traînées noires sont parfois visibles sur les murs et les sols
  • Des excréments de forme semblables à des grains de café moulus
  • Peau de leur mue derrière eux
  • Odeur tenace et nauséabonde

En cas de doute, le mieux est de faire appel à des professionnels de la lutte anti-cafards qui connaissent les signes d’infestation, les produits et leur efficacité. Ils auront adapter le traitement en fonction de la situation locale.

Besoin d’information?

Discutez sans plus attendre avec l'un de nos experts

Ils nous ont fait confiance

Conclusion

Malgré qu’ils possèdent des ailes, tous les cafards ne sont pas doués de la capacité de voler.

La plupart d’entre eux ne vole pas et, parmi les rares qui en sont capables, peu possèdent le talent des aviateurs. Malgré tout, certaines espèces sont réellement douées pour le vol, bien qu’il se limite le plus souvent à de la courte distance.

Les cafards préfèrent néanmoins largement se déplacer sur leurs pattes et, relativement à la taille de leur corps, ils font partie des animaux les plus rapides de la planète. Que vous ayez des problèmes de cafards rampants ou volants, contactez nos professionnels de l’extermination pour vous en débarrasser définitivement.

 

CONSEILS

Pour tous vos problèmes de nuisibles, faites le choix de l’expérience, de la qualité et de la sécurité.