Rechercher

Comment sécuriser un poulailler contre prédateurs et nuisibles ?

comment securiser poulailler

Les propriétaires de poules le savent bien : les garder en vie n’est pas toujours une mince affaire.

Entre les prédateurs qui peuvent faire des massacres dans votre poulailler, les nuisibles qui représentent un véritable danger sanitaire et les parasites des poules qui les affectent régulièrement, un poulailler est rarement de tout repos !

Voici quelques astuces pour complètement sécuriser votre poulailler pour protéger vos poules, que cela soit de leurs prédateurs naturels, des nuisibles environnants ou de leurs parasites.

Quels sont les prédateurs et nuisibles des poules?

Avoir des poules vous expose nécessairement à leurs prédateurs, mais également à des nuisibles qui peuvent se greffer à votre poulailler.

Parmi les plus courants et les plus destructeurs, les suivants sont sans aucun doute ceux pour lesquels vous devez ouvrir l’œil.

Les fouines et belettes : des prédateurs qui peuvent massacrer toutes les poules d’un poulailler

Les fouines, martres, furets et autres mustélidés de cette nature sont les prédateurs qui peuvent faire le plus de mal à vos poules.

Non seulement, ces petits animaux sont voraces (et violents !) et n’hésiteront pas à décimer tout votre poulailler, mais en plus, ils peuvent s’insérer dans des interstices d’une taille vraiment ridicule.

En tant que rongeurs, ils sont également capables de ronger la plupart des grillages du commerce, et donc de s’insérer dans vos poulaillers grillagés s’ils sont trop larges ou pas assez durs.

Même si les fouines ne pèsent que entre 1 et 2kg en moyenne et ne chassent pas vraiment les poules pour les manger mais plutôt leurs œufs, la panique créée lorsqu’elles entrent dans un poulailler les excite, ce qui les fait tuer tout ce qui bouge… c’est à dire vos poules, en général.

La venue d’une fouine dans votre poulailler est assez facile à reconnaître, vos poules sont pour la plupart mortes ou très endommagées, mais rarement consommées ou disparues.

Malheureusement pour les propriétaires de poulaillers victimes, la fouine est un animal protégé, donc vous ne pouvez pas la chasser ou l’empoisonner. Vos seules options sont donc de bien protéger votre poulailler pour empêcher toute (petite) faille qui pourrait permettre son intrusion.

Les blaireaux : un prédateur opportuniste qui peut décimer votre poulailler

blaireau poules

Les blaireaux sont moins communs que les fouines, mais ils sont de la même famille. Ils sont cependant beaucoup plus gros et beaucoup moins agiles, ils ne peuvent pas s’insérer dans des trous de souris comme les fouines.

Cependant, lorsqu’ils entrent dans un poulailler, le résultat n’en est pas beaucoup moins désastreux. Non seulement ils s’attaquent aux œufs et aux poules, mais ils sont suffisamment gros pour consommer ces dernières. S’il vous manque des poules au matin, c’est peut-être un blaireau qui est coupable.

Là encore, le blaireau est protégé car il est essentiel pour les écosystèmes, même s’il peut être une plaie pour votre poulailler.

Les renards : un prédateur plutôt rare mais qui a tendance à aimer les poulaillers

renard poules

Les renards ne sont pas les animaux les plus communs de nos jours, mais ils sont toujours là, et les poules sont très souvent sur leur menu.

Si leurs capacités d’insertion sont relativement limitées en raison de leur grand gabarit, ils s’attaquent très régulièrement aux poulaillers ouverts.

Même si les renards appartiennent à la famille des chiens, ne croyez pas que ce qui arrêterait un chien domestique puisse nécessairement arrêter un renard : ils sont des animaux plus agiles que vous le pensez et certaines de leurs facultés se rapprochent plutôt des chats.

Les chats : un potentiel prédateur pour les poussins des poulaillers

chats poules

Tous les chats ne s’attaquent pas aux poules, et heureusement. Mais certains chats sont plus friands de chasse que d’autres, et malgré leur petite taille, les chats sont des prédateurs absolument redoutables pour tout ce qu’ils ont décidé de chasser.

Les attaques sur les poules ne sont pas les plus fréquentes, mais les attaques sur les poussins sont à craindre, car elles se soldent en général par la mort.

Les serpents : surtout dangereux pour les œufs de poules

Si vous avez joué à poules-renard-vipère étant petit, vous savez sûrement que les poules peuvent en théorie s’attaquer aux serpents. Ce qui est à la fois vrai et faux.

Les poules ne sont en réalité pas du tout immunisées contre les piqûres de serpents comme les vipères, et évitent donc de les chasser de manière générale. Mais elles peuvent tuer des serpents pour se défendre ou défendre leurs poussins, et elles peuvent également manger des bébés serpents qui s’aventurent trop près de chez eux.

Mais les serpents, même s’ils ont peur des poules et des coqs qu’ils savent potentiellement dangereux, cherchent très souvent à manger les œufs des poules.

C’est donc une situation assez équilibrée : les serpents venimeux peuvent mordre vos poules et les tuer lorsqu’ils viennent manger leurs œufs, et les poules et les coqs peuvent tuer les serpents si ils ne se font pas mordre.

Quel que soit le statut proie / prédateur entre les serpents et les poules, ni vous ni vos poules ne souhaitez avoir de serpents dans le poulailler.

Les rapaces et autres oiseaux : dangereux pour les poules et / ou leurs œufs à bien des égards

corbeau oiseaux poules

Certains grands rapaces sont parfaitement capables de tuer une poule et de l’emmener ailleurs pour la consommer.

Si cela reste assez rare car tout le monde ne vit pas à côté de rapaces, des oiseaux plus communs comme les pies ou les corbeaux peuvent aussi s’attaquer aux poussins ou aux œufs de vos poules.

Il convient également de rappeler que les oiseaux sauvages sont pour beaucoup de grands voyageurs qui transportent de nombreux germes avec eux, qu’ils peuvent transmettre à vos poules, qui sont elles aussi des oiseaux.

Il est donc plutôt malin d’éviter toute intrusion d’oiseaux quel qu’il soit dans votre poulailler, un peu pour protéger vos poules, œufs et poussins des prédateurs des airs, mais aussi et surtout pour éviter d’être le prochain foyer de grippe aviaire ou autre nouvelle épidémie farfelue.

Les rats et campagnols : des nuisibles très fréquents aux alentours des poulaillers

rat noir grenier

 

Les rats et campagnols sont malheureusement très présents autour et parfois dans les poulaillers.

Rassurez-vous, ils n’attaquent pas vos poules et ne sont pas du tout assez gros pour les consommer.

Mais ils peuvent apporter de nombreuses maladies, aussi bien à vos poules qu’à vos œufs, et sont donc à éviter autant que possible dans votre poulailler. Lorsque leur population devient trop importante, ils consomment énormément d’aliments de vos poules, ce qui peut vous donner l’impression que c’est vous qui les nourrissez.

Les rongeurs sont aussi un gros problème pour l’étanchéité de votre poulailler. Si un rat ou un campagnol détruit votre poulailler, ce dernier (et donc vos poules) sont potentiellement à la merci d’autres rongeurs comme les fouines qui sont souvent nettement moins tendres.

Malheureusement, votre poulailler offre tout ce que les rongeurs recherchent : de la nourriture (souvent à l’air libre), de l’eau, des cachettes, et souvent un accès relativement simple pour un rongeur un minimum aguerri, surtout pour un campagnol qui peut creuser.

Pour plus de précisions sur les actions concrètes contre les rats et les souris dans un poulailler, lisez cet article.

Les poux rouges et puces de poules : des parasites de la poule

Les poux rouges et les puces de poules sont deux nuisibles qui peuvent causer de sérieux désagréments à vos protégées : anémie, perte des plumes, arrêt de la ponte et même parfois mort de l’animal.

Ces parasites sont souvent transportés par les oiseaux sauvages, ce qui est une raison de plus d’avoir un poulailler un tant soit peu hermétique. Mais d’autres solutions existent pour véritablement protéger et sécuriser vos poules de ces bestioles.

Les taupes : des nuisibles qui créent parfois des entrées vers votre poulailler

Les taupes ne s’attaquent pas à vos poules ni à votre poulailler : elles sont ravies de manger leurs vers de terre dans leur galeries souterraines.

Le principal problème de cet animal pour les propriétaires de poulailler vient du fait qu’une taupe peut parfaitement créer une galerie depuis votre jardin vers votre poulailler. Des prédateurs plus redoutables pour vos taupes comme les fouines, les serpents ou les rats peuvent alors utiliser les tunnels pour entrer dans le poulailler.

Sur ce sujet : Comment poser un piège à taupes Putange ?

Les meilleurs moyens de prévention pour sécuriser son poulailler des nuisibles et des prédateurs

Il n’y a pas une seule et unique solution pour sécuriser un poulailler à 100%. Dans la plupart des cas, il faut combiner plusieurs méthodes de protection et de bonnes pratiques pour que vos poules soient autant protégées que possible.

Voici les grandes lignes de la protection de votre poulailler pour tenir prédateurs et nuisibles à l’écart.

Le poulailler fermé avec des grillages fins : la meilleure option pour se prémunir des intrusions de prédateurs

Un poulailler fermé est un poulailler qui a beaucoup moins de chances de se faire visiter que ceux en plein air.

Naturellement, plus le grillage est fin, et mieux c’est. Les fouines en particulier n’ont vraiment pas besoin de beaucoup d’espace pour s’introduire dans votre poulailler et y faire un carnage.

Certains poulaillers fermés ont en outre un toit ou un toit grillagé, ce qui protège vos poules des autres oiseaux qui pourraient les attaquer (rapaces, pies etc…) ou leur transmettre des maladies et des parasites.

Bien sûr, le poulailler fermé n’est pas une solution possible pour tout le monde et est plutôt réservé aux petits poulaillers. Mais si vous le pouvez, c’est sans doute ce qui aura le plus d’impact sur la sécurité de vos poules.

Les portes de poulailler automatiques : à considérer si vos poules se font manger la nuit

Si votre poulailler est comme très souvent composé d’une petite cabane où les poules pondent et dorment la nuit au sein d’un espace extérieur grillagé, les portes automatiques sont un excellent moyen de réduire considérablement les risques d’intrusion sans devoir nécessairement recourir à un poulailler 100% fermé pour autant.

La plupart des prédateurs comme les fouines, les blaireaux ou les renards ne chassent en effet que la nuit. Vous n’avez donc (presque) aucune chance qu’ils s’attaquent à vos poules en pleine journée.

Avec ces portes automatiques équipées de capteurs automatiques qui se ferment lorsque la luminosité baisse, vos poules entrent dans leur cabane comme à leur habitude à la tombée de la nuit et la porte se referme et les sécurise pour la nuit. Lorsque le capteur de luminosité constate le lever du jour, la porte s’ouvre de nouveau.

Si vous avez déjà perdu plusieurs poules suite aux visites de fouines, de blaireaux ou de renards, ces portes automatiques sont sans doute pour vous.

Les mangeoires anti-rongeurs : une excellente solution pour limiter l’attrait de votre poulailler

Mangeoire intelligente pour volailles, nourriture libre service et protection contre intempéries et nuisibles

La nourriture à l’air libre est un excellent moyen d’attirer les rats, souris et autres campagnols dans votre poulailler. Mais c’est également ce qui peut attirer les fouines et autres renards.

Malheureusement, les poules ont tendance à manger lorsqu’elles l’entendent, et elles en mettent souvent un peu partout, ce qui est exactement ce qu’il ne faut pas faire si vous souhaitez tenir les rongeurs à l’écart (mais bon courage pour leur expliquer !).

Les mangeoires anti-rongeurs sont une excellente solution à ce problème. Ces mangeoires n’ouvrent l’accès à la nourriture que lorsque le poids de l’animal est suffisamment élevé pour activer le levier.

Pas de possibilité de se retrouver avec des rongeurs au milieu du stock de la mangeoire (ils sont trop légers) et beaucoup moins de problèmes de gaspillages.

En prime, vous pouvez nourrir vos poules pour plusieurs jours en toute sécurité, ce qui est plutôt pratique si vous avez envie de vous faire un week-end tranquille sans devoir trouver une personne pour les nourrir.

Tous les propriétaires de poulaillers devraient avoir une mangeoire de ce type. Il n’y a aucun inconvénient, que des avantages.

Le grillage anti-intrusion : une couche de protection supplémentaire impossible à ronger contre les fouines et rats

Si votre grillage a des trous, ou que vous sentez qu’il y a des espaces de vulnérabilités évidents dans l’enclos de votre poulailler, vous pouvez le sécuriser avec un grillage spécialement conçu pour limiter les intrusions de rongeurs.

Ces grillages sont très fins, résistants aux intempéries, et absolument impossibles à ronger pour une fouine, un rat ou un campagnol. C’est donc un excellent moyen de mettre toutes les chances de votre côté.

Utiliser de la terre de diatomée dans votre poulailler : une bonne pratique pour éviter les poux rouges et les puces de poules

Insectosec, terre de diatomée, 2kgs

Les poux rouges et les puces de poules peuvent se trouver partout dans votre poulailler. Pour protéger vos poules de ces nuisibles, vous pouvez disposer de la terre de diatomée là où elles ont l’habitude de se trouver, notamment là où elles pondent et dorment.

La terre de diatomée est un biocide naturel qui tue les poux et puces des poules sans mettre en danger les poules ou leurs poussins. Une bonne pratique préventive avant de se retrouver avec une épidémie au sein du poulailler.

La pose de pièges anti-rongeurs autour du poulailler : parfois nécessaire pour protéger les poules

Kit anti-souris avec poste d'appâtage transparent, tapette réutilisable, clé de verrouillage et colçon

Lorsque les rats et campagnols sont trop nombreux autour de votre poulailler, il peut être intéressant de poser des pièges comme des tapettes avec appâts dans des postes sécurisés (aucune chance que vos poules se fassent piéger) et de les relever régulièrement.

Les pièges sont réutilisables à l’infini (seuls les appâts doivent être changés) et sont une option parfaitement écologique et sans souffrance pour réduire une population de rats ou de campagnols trop importante. Si vous avez une invasion existante, vous pouvez même ajouter des raticides pour mettre toutes les chances de votre côté.

Voici quelques kits déjà complets qui seront parfaits pour un poulailler.

Pour plus de détails quant à la pose, n’hésitez pas à lire cet article : Comment se débarrasser des souris et des rats dans un poulailler ?

Les répulsifs anti-fouines : à considérer pour sécuriser un poulailler

Les fouines et les blaireaux sont des espèces protégées que vous ne pouvez pas tuer, que cela soit avec des pièges mécaniques ou des poisons.

Cependant, vous pouvez les repousser à l’aide de répulsifs odorants, ce qui est plutôt simple à effectuer pour sécuriser un poulailler.

Si vous ne vous en sortez pas et que vos fouines reviennent sans cesse, vous pouvez faire appel à une société d’extermination de nuisibles qui pourra les piéger dans des nasses pour les relâcher dans la nature.

Conclusion

Il y a de nombreux prédateurs potentiels pour vos poulaillers, mais aussi des nuisibles très fréquents autour, ainsi que de faux amis qui sont susceptibles de leur apporter maladies et parasites.

Les meilleurs moyens de sécuriser un poulailler et de protéger vos poules consistent le plus souvent :

  • A les isoler du reste des animaux sauvages via un enclos aussi hermétique que possible
  • A éviter la nourriture à l’air libre et les gaspillages qui attirent les autres nuisibles
  • A mettre en place des pièges et répulsifs contre les nuisibles et prédateurs de vos poules
  • A prévenir les parasites avant que la situation ne se déclenche

Suivez ces conseils et vos poules seront aussi sécurisées que possible.

Si toutefois vous avez un problème de nuisibles dans votre poulailler dont vous n’arrivez pas à vous défaire, n’hésitez pas à entrer en contact avec nos équipes pour recevoir un devis d’une intervention d’un de nos techniciens.