Punaises de lit dans les cheveux et poils : est-ce possible ?

Vous avez retrouvé des petites bébêtes dans vos cheveux et votre cuir chevelu vous démange ? Vous vous demandez sûrement de quel insecte il s’agit. Punaises de lit ? Puces de lit ? Poux ?

Les punaises de lit sont coriaces et leurs piqûres redoutables. Mais, ces nuisibles peuvent-ils se trouver dans vos cheveux ou vos poils ? Peuvent-ils vous y piquer ou y pondre leurs œufs ? Découvrez, dans cet article, les réponses à toutes vos questions.

 

Les punaises de lit peuvent-elles vivre dans vos cheveux ?

La réponse est simple : NON. Les punaises de lit ne vivent pas dans les cheveux ou les poils.

Si elles ressemblent fortement aux poux, les punaises de lit ne fréquentent pas les mêmes lieux.

 

punaises de lit et cheveux

 

Les punaises de lit détestent la lumière

Les punaises de lit sont photophobiques. Elles détestent la lumière. Ainsi, rester dans vos cheveux ne constitue pas une option pour les punaises de lit.

En outre, les cheveux sont souvent en mouvement. Ils sont en contact avec l’eau (douche, piscine…), la chaleur (soleil, sèche-cheveux, fer à lisser…) et les produits chimiques (shampoings, huiles, masques, après-shampoings…), ce qui les rend infréquentables par les punaises.

Après vous avoir piqué, les punaises de lit retournent immédiatement dans leur cachette : des lieux secs, sombres et calmes. Elles apprécient particulièrement les sommiers, les matelas, les armoires, les rideaux, l’arrière des plinthes ou encore les fissures dans les murs.

Les punaises de lit ne peuvent s’accrocher aux poils et cheveux

L’anatomie des punaises de lit ne leur permet pas de sauter, ni de voler.

Contrairement aux poux, les pattes de ces nuisibles nocturnes sont inadaptées pour s’accrocher aux cheveux et aux poils, car elles ne possèdent ni crochets, ni griffes. Il n’est pas simple non plus pour les punaises de lit de se déplacer dans la chevelure humaine, car leur corps ne glisse pas facilement.

Lorsque vous êtes en mouvement, votre corps et vos cheveux bougent également. Cet environnement est trop instable pour les punaises de lit.

Il n’y a aucune chance d’avoir des oeufs de punaises de lit sur votre tête

Les punaises de lit privilégient les lieux sombres, secs et calmes pour s’installer et pondre leurs œufs.

Ces nuisibles favorisent les endroits à l’abri de l’homme, car ils ne veulent pas être dérangés. Il n’y a donc aucune chance qu’une punaise de lit vienne pondre dans vos cheveux.

Sans compter que les punaises adultes et les larves ne résistent pas à l’eau, à la chaleur et aux produits cosmétiques infligés à chaque shampoing.

Sur le sujet : Quel est le cycle et la durée de vie des punaises de lit ?

 

Les punaises de lit peuvent-elles piquer votre cuir chevelu ?

De manière générale, les punaises de lit n’aiment pas les zones poilues. Elles préfèrent piquer dans des zones sans duvet, sans poils et sans cheveux. C’est pourquoi elles privilégient les parties du corps lisses, plus accessibles et exposées durant la nuit comme les bras, les jambes, le cou ou la taille.

S’il est donc très rare que les punaises de lit piquent le cuir chevelu, même en cas d’infestation importante, cela peut néanmoins arriver si vous êtes chauve ou que la punaise de lit s’y trouve par hasard.

 

Punaises de lit et pertes de cheveux : y a-t-il un lien ?

Certaines personnes, victimes d’une infestation massive de punaises de lit, peuvent avoir des réactions psychosomatiques liées au stress ou au choc post-traumatique. Ceci peut potentiellement provoquer une chute de cheveux. Traumatisées par l’infestation et les piqûres, ces victimes peuvent souffrir de paranoïa et penser que leur cuir chevelu est aussi envahi, ce qui les pousse à se gratter.

Cependant, on ne peut pas établir de lien direct entre punaises de lit et chutes de cheveux qui pourrait être attribué à leur piqûre ou à leur présence. En revanche, la perte subite de cheveux due au stress est quant à elle bien plus avérée et fréquente. Et une invasion importante de punaises de lit est une expérience éprouvante causant du stress rien qu’à l’idée de vous mettre dans votre lit. Le combo manque de sommeil et stress important n’est clairement pas bon pour votre chevelure, ni pour le reste de votre organisme.

 

Quels insectes, autres que les punaises de lit, peuvent se trouver dans vos cheveux ?

Les puces de lit : bien plus adaptées à naviguer les poils et les cheveux

 

puces dans les poils et cheveux

 

Les puces aiment naviguer dans la fourrure de nos animaux de compagnie, mais pas que. En effet, elles adorent les lieux chauds et humides, tels que les aisselles et le cuir chevelu.

L’anatomie de ces insectes piqueurs-suceurs est adaptée à leur déplacement dans les cheveux et les poils. Leurs piqûres provoquent des démangeaisons, des rougeurs et des irritations.

L’une des principales marques de distinction entre les puces, les punaises de lit et les poux, réside dans leur capacité à sauter, à bondir.

Les poux : le suspect numéro 1 si vous avez de nombreuses piqûres sur la tête

 

pou dans les cheveux

 

En cas de démangeaisons sur le crâne, le pou reste le principal suspect.

Les poux de tête pondent leurs œufs, les lentes, à la racine des cheveux. Ils se nourrissent de sang en piquant votre crâne. Leurs pattes leurs permettent d’agripper vos cheveux et de s’y déplacer. D’ailleurs, ce nuisible ne peut vivre que sur la tête d’un humain !

Le pou ne vole pas, ni ne saute. Le seul moyen de contaminer d’autres personnes est le contact : tête à tête ou avec un objet ayant été en contact avec la chevelure de la personne infectée.

Le meilleur moyen d’identifier si vous ou votre enfant avez des poux est d’utiliser un peigne fin anti-poux. Les poux sont plus ou moins en forme de poire avec une petite tête et un arrière-train plus imposant. Ils revêtent une teinte grise, leurs lentes, elles, sont brillantes, jaunâtres à grisâtres (si vivantes) ou blanchâtres (si vides).

Petit rappel, toutes les catégories de population peuvent être victimes de poux, les enfants comme les adultes. Ces nuisibles ne sont aucunement le signe d’un manque d’hygiène.

La pédiculose, c’est-à-dire l’infestation du cuir chevelu par des poux, entraîne de vives démangeaisons et des rougeurs. Cette parasitose, très répandue, touche, chaque année, plus de cent millions de personnes dans le monde.

Les morpions : les poux qui adorent vos poils

 

morpions cils

 

Le morpion est souvent appelé pou du pubis ! En effet, peu de chances de le trouver sur votre cuir chevelu. Par contre, si ça démange d’autres parties velues de votre corps, il peut s’agir de morpions.

Ces nuisibles affectionnent particulièrement la fourrure de vos parties intimes, mais également, dans de plus rares cas, la toison pectorale, les aisselles ou encore les cils et les sourcils.

Ce petit insecte, d’environ 2 à 3 mm et de couleur brune, s’accroche à vos poils grâce à ses pattes en forme de pince.

Il pique pour se nourrir de votre sang. Leurs piqûres provoquent d’importantes démangeaisons, après 5 jours d’infestation, des irritations et des petits points bleus ou noirs. Les démangeaisons s’intensifient la nuit, lorsque les morpions sont actifs.

Leurs larves sont blanches ou grises, selon si elles sont mortes ou vivantes. Vous pouvez les observer, ainsi que les spécimen adultes grâce à une loupe. Parfois, vous pouvez aussi constater de petites traces de sang dans vos sous-vêtements, qui sont des déjections faites par les morpions après la digestion.

Les morpions se transmettent souvent lors d’un rapport sexuel, lors du contact physique. Tout comme les poux, les morpions ne sautent pas, ni ne volent. Vous pouvez aussi attraper des morpions en dormant dans un lit infesté.

Les acariens de type Demodex : une mite qui attaque les follicules pileux

 

acarien type demodex, peau, poils et cheveux

 

Enfin, un autre parasite susceptible de s’attaquer à vos follicules pileux est l’acarien, notamment de type Demodex.

Doté de petites pattes à crochets, il peut facilement grimper et ramper dans les zones poilues et les cheveux. Il se nourrit de nutriments qu’il trouve dans les follicules pileux.

La plupart du temps, on vit avec des acariens sur soi, sans même nous en rendre compte. Mais, dès lors que le système immunitaire est affaibli, il est possible de pâtir de leur présence. Les symptômes seront, par exemple, de la rosacée, de l’acnée, des démangeaisons, la perte de cheveux, l’amincissement des cheveux, des pellicules ou encore de la blépharite (inflammation des glandes sébacées de la paupière).

La sarcopte, appelé communément la gale, apprécie aussi les zones pileuses. Plus coriace, cet autre type d’acarien creuse des tunnels dans la peau ou le cuir chevelu pour y pondre ses œufs, ce qui entraîne des plaques imberbes sur le crâne ou le corps.

Les acariens se transmettent par contact : peau à peau ou peau à objet infecté. Ils se reproduisent rapidement.

 

Que faire si vous avez des piqûres d’insectes dans vos cheveux ?

1/ Identifier l’insecte qui cause des démangeaisons

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, vous devez identifier le nuisible. En effet, selon l’espèce les précautions à prendre, les traitements et les recommandations diffèrent.

S’il peut être difficile d’identifier un insecte, vivant ou mort, vous pouvez faire appel à un professionnel tel qu’à un pharmacien, un docteur ou un exterminateur.

2/ Appliquer un traitement adapté à l’insecte

Lorsque vous avez identifié l’insecte, vous pouvez recourir au traitement adéquat.

Pour les poux, il est préconisé d’utiliser un peigne et un shampoing anti-poux. Laissez agir minimum 5 minutes le shampoing spécialisé, passez le peigne, puis rincez. Nettoyez bien votre peigne après chaque utilisation. Un unique shampoing n’est souvent pas suffisant. Pour confirmation de l’éradication complète de l’infestation, vous pouvez notamment consulter un médecin. Ces parasites pondent leurs œufs à la racine, ainsi couper les cheveux ne permet pas de venir à bout des poux.

Pour les puces, il existe aussi des traitements spécialisés avec shampoings et médicaments. Attention, les traitements pour les humains sont différents de ceux pour les animaux de compagnie. Aspirez soigneusement vos tapis, moquettes et meubles, notamment en textile.

Pour les morpions et les puces, lavez votre linge de lit et vos serviettes à forte température, à minimum 60°C. Les morpions sont éradiqués aussi avec un insecticide spécialisé. Rasez vos parties intimes ou les zones infectées et lavez énergiquement avec du savon. Aspirez la literie : matelas, sommier…

Par précaution, vous pouvez traiter toutes les personnes vivant sous le même toit pour éviter la propagation, notamment vos partenaires sexuels en cas d’infestation aux morpions.

Il existe aussi des traitements spécialisés pour les acariens demodex et la gale.

3/ Trouver les causes de l’infestation et prévenir les invasions futures

Pour éviter une nouvelle infestation, il est préférable d’en trouver la cause. Ainsi, selon l’origine, vous prendrez les mesures en conséquence.

 

Conclusion

Votre cuir chevelu vous démange ? Rassurez-vous, il y a peu de chances qu’il s’agisse de punaises de lit.

Néanmoins, le problème n’est pas à prendre à la légère. Commencez par identifier le nuisible et traitez en conséquence.