Quelles sont les différences entre un rat, une souris et un mulot ?

Les différences entre un rat, une souris et un mulot ne sont pas toujours simples à déceler pour un œil non averti. Pourtant, il est important de les reconnaître afin de mieux anticiper leurs zones de vie, leurs dégâts potentiels ou encore les solutions de dératisation à mettre en place pour vous en débarrasser.

Voici les principales différences entre les rats, les souris et les mulots et nos astuces pour les reconnaître.

Sommaire

Les rats, les souris et les mulots : des espèces de rongeurs bien distinctes

Avant toute chose, mieux vaut le préciser : oui les rats, souris et mulots sont des espèces différentes de rongeurs.

Si la différence est plutôt évidente pour le rat qui est bien plus massif que ses congénères, ce fait est en revanche régulièrement ignoré lorsqu’on parle des souris et des mulots, qu’on confond souvent à tort.

Malgré leurs ressemblances, les 3 espèces de rongeurs sont donc bien distinctes et sont en réalité un groupement de plusieurs sous-espèces qui coexistent dans le monde, parfois sur les mêmes zones de répartition.

On distingue ainsi le rat brun du rat noir, la souris domestique de la souris grise ou commune ou encore le mulot sylvestre du mulot gris ou rupestre.

Mais rassurez-vous, peu importe le sous-type de rat, de souris ou de mulot, les moyens pour les différencier entre eux restent les mêmes.

Reconnaître un rat, d’une souris ou d’un mulot

Vous venez de voir un rongeur mais vous n’êtes pas sûr duquel il s’agit ? Voici les paramètres à prendre en compte pour deviner l’espèce de rongeur que vous venez de croiser.

La taille : le plus simple pour différencier les rats, les souris et les mulots

La taille du rongeur est le plus simple pour différencier un rat d’une souris ou d’un mulot.

Un rat fait en moyenne entre 16 et 40 cm, tandis qu’une souris ne mesure qu’entre 3 et 10 cm. Le mulot quant à lui se situe généralement autour de la taille de la souris, bien que légèrement plus long, de l’ordre de 7 à 15 cm.

Si le rongeur que vous venez de voir mesure donc plus de 20 cm, il y a peu de doutes, cela est trop gros pour être une souris ou un mulot, c’est donc un rat. 

Entre 10 et 15 cm, c’est sûrement un mulot ou un jeune rat plus qu’une souris. Sous 10 cm, à moins de tomber sur des jeunes mulots ou des jeunes rats, ce sont le plus souvent des souris.

La couleur : un autre moyen de différencier les 3 rongeurs

La couleur est rarement suffisante lorsqu’il s’agit de différencier des animaux, mais c’est une méthode plutôt fiable pour différencier les rats, souris et mulots si vous connaissez déjà leur taille.

La vie n’est pas toujours pleine de surprises. Le rat noir est comme son nom l’indique… noir. Le rat brun est quant à lui…brun. 

Les souris sont plus rarement noires dans la nature. Le plus souvent, elles sont grises, parfois brunes et plus rarement blanches dans le cas de la souris domestique. Souvent, leur pelage est d’une seule couleur, contrairement aux mulots, même si c’est loin d’être une règle absolue.

Les mulots sont quant à eux souvent bruns, beige et même parfois roux, avec un ventre blanc.

En d’autres termes, si vous croisez un rongeur :

  • Noir : c’est probablement un rat
  • Gris : c’est probablement une souris
  • Blanc : c’est sans doute une souris
  • Brun sur tout le corps : ce peut être une souris, ou un rat
  • Brun, beige ou roux avec un ventre blanc différent du reste du pelage : c’est probablement un mulot

La queue : une indication pour différentier les rats des souris et mulots

La queue des rats est épaisse et ne possède pas de poils. Elles peuvent atteindre plus de 20 cm pour les rats noirs, ce qui est assez flagrant lorsqu’on les croise.

A l’inverse, les queues des souris et des mulots sont souvent fines, et bien plus petites, généralement comprises entre 5 et 10 cm.

Les oreilles : des différences importantes entre souris, rats et mulots

Les oreilles d’une souris et d’un mulot sont particulièrement grandes, dégagées et rondes. Elles sont bien plus grandes en proportion que celles du rat.

Si vous voyez un rongeur avec des oreilles qui paraissent grandes par rapport au reste de son corps, c’est sans doute que vous faites face à une souris ou un mulot. 

Les crottes : un moyen fiable d’identifier le rongeur auquel vous avez affaire

Les excréments des rongeurs sont l’un des moyens les plus fiables qu’utilisent les professionnels pour savoir s’ils ont affaire à un rat, une souris ou un mulot.

Si vous savez que vous avez des rongeurs chez vous mais que vous ne les avez pas encore croisés, lisez notre guide des excréments des rongeurs et vous devriez être en mesure de distinguer une crotte de rat d’une déjection de souris ou de mulot.

L’endroit où vous l’avez croisé : une indication à prendre en compte

L’endroit où vous avez trouvé un rongeur peut légèrement aider à l’identification, mais n’est en aucun cas définitif. 

Par exemple, le rat noir est un bon grimpeur, ce qui fait qu’on le retrouve souvent dans les greniers. Le rat brun préfère quant à lui souvent les terriers extérieurs ou les caves. 

Les souris étant plus petites, elle a tendance à vivre entre les murs, sous les planchers, dans les plafonds ou encore dans les greniers. 

Le mulot se trouve plus souvent à la campagne. On le voit dans des terriers, mais aussi dans des granges, dans les stocks de denrées alimentaires animales ou encore dans les légumes d’un potager.

Attention toutefois. L’endroit où vous avez trouvé votre rongeur mystère peut vous donner une indication, mais ces rongeurs mangeant presque les mêmes aliments, ce n’est absolument pas suffisant pour affirmer que vous avez affaire à un rongeur plutôt qu’à un autre.

rat noir
Rat noir. Couleur noire uniforme. Oreilles petites. Queue large.
souris grise
Souris commune. Grise. Grandes oreilles, queue fine.
rat brun
Rat brun. Couleur brune. Petites oreilles. Queue large.
mulot sylvestre
Mulot sylvestre. Brun, ventre blanc. Plus petites oreilles qu'une souris.

Les différences de comportement entre les rats, les souris et les mulots

Maintenant que vous savez à quel rongeur vous avez sans doute affaire, voici les différences de comportement auxquelles vous pouvez vous attendre en fonction du rongeur.

L’alimentation : le rat est le plus gourmand des trois

Le rat est beaucoup plus gros qu’une souris ou qu’un mulot. En conséquence, il mange bien plus que ces derniers. Il consomme en moyenne entre 15 g et 30 g de nourriture par jour.

En comparaison, une souris ne mange que 3 g de nourriture par jour, et le mulot est également proche de ce chiffre.

Une invasion de rats peut donc mettre à mal des stocks de nourriture ou des déchets très rapidement, même si les souris peuvent aussi être dévastatrices, notamment à cause de leur nombre. 

Reproduction : la souris est la championne toutes catégories

Lorsqu’il s’agit de reproduction, mieux vaut craindre aussi bien celle des souris que celles des rats et mulots. Les 3 espèces peuvent en effet se reproduire à une vitesse folle, ce qui explique d’ailleurs pourquoi de nombreuses invasions de rongeurs semblent sous contrôle un temps avant de devenir hors de contrôle en quelques semaines.

La souris est de loin celle de laquelle il faut le plus se méfier dans ce domaine. Une souris peut avoir jusqu’à 8 portées par an, et chaque portée peut comprendre jusqu’à 15 souriceaux ! Une souris peut donc facilement donner vie à 100 souriceaux par an lorsqu’elle se sent bien chez vous. Si vous avez déjà plusieurs souris chez vous, il est donc grand temps de s’inquiéter.

Le rat est également un rongeur qui se reproduit beaucoup. Une rate peut avoir 7 portées par an contenant chacune en moyenne 7 ratons. Une cinquantaine de nouveaux rats par an sont donc à prévoir chaque année par rat femelle que vous avez chez vous.

Les mulots sont bien moins productifs que les souris et les rats. En moyenne un mulot donne entre 2 et 4 portées de 4 à 6 petits. Ce qui peut tout de même être embêtant lorsque c’est chez vous.

Déplacements : le mulot est le plus vif de tous

Les rats noirs sont des êtres assez agiles, qui n’hésitent pas à grimper les murs pour se faufiler dans vos greniers. Ils suivent la plupart du temps toujours le même chemin pour aller se nourrir.

Le rat brun n’est quant à lui pas un bon grimpeur, et se contente le plus souvent de traîner dans les canalisations, les égouts, les caves ou encore les terriers. Il court en revanche très vite (le 100m en 10s, presque mieux qu’Usain Bolt !), peut nager et se battre de manière très agressive.

Les souris étant plus petites que les rats, elles ont plus d’opportunités de se faufiler et de grimper partout : revêtement extérieurs, gouttières, arbres ou encore câbles électriques, peu de choses sont inaccessibles aux souris.

Les mulots sont relativement similaires aux souris mais ont une différence de taille : leurs pattes arrière. Celles-ci sont faites pour sauter, et loin. Le mulot est ainsi un bon grimpeur, un bon sprinteur, un creuseur habile et un sauteur hors pair. Un véritable athlète ! Si vous croisez un rongeur qui saute en extérieur, pas de doute, c’est un mulot.

Dégâts : rats, mulots et souris sont tous terribles

Malheureusement, lorsqu’il s’agit des dégâts apportés aux habitations, les 3 rongeurs sont terribles, même si chacun a ses particularités.

Les rats étant grands, ils peuvent vraiment tout ronger, y compris des matériaux qui paraissent à priori solides comme du plâtre, des isolants ou du bois. Leurs dégâts sont donc souvent importants, qu’ils soient dans les combles, les caves ou dans les jardins.

Les souris étant souvent en grand nombre, les problèmes sont également rapidement importants. Elles peuvent facilement détruire une isolation ou des circuits électriques, tout comme les rats, malgré leur petite taille. Les incendies dans les habitations infestées de rongeurs ne sont hélas pas rares.

Les mulots entraînent des dégâts similaires lorsqu’ils sont dans les habitations. Mais leur présence en extérieur endommage aussi les jardins, les potagers ou les cultures agricoles. 

Les trois rongeurs peuvent d’ailleurs se trouver sur certaines exploitations agricoles, notamment celles où ils sont susceptibles de trouver de la nourriture comme c’est souvent le cas des poulaillers ou des stocks de grains.

Maladies : vous ne souhaitez ni de rats, ni de souris ou de mulots chez vous

Si historiquement les maladies comme la peste bubonique ont été introduites par les rats (via leurs puces) dans nos contrées, les souris et les mulots transportent également toutes sortes de germes susceptibles de transmettre des maladies comme la leptospirose, des fièvres hémorragiques, le typhus ou encore l’échinococcose.

Bref, peu importe que vous ayez affaire à un rat, une souris ou un mulot, mieux vaut ne pas trop les cotoyer si vous ne souhaitez pas avoir de problèmes de santé graves. 

La dératisation est-elle différente suivant le rongeur ?

La dératisation peut être différente en fonction du rongeur auquel vous avez affaire.

Une souris ou un mulot étant plus petit qu’un rat, les pièges à utiliser sont par exemple plus petits dans un cas plutôt que dans l’autre.

Les poisons utilisés peuvent être les mêmes que vous ayez affaire à un rat, une souris ou un mulot comme ils peuvent différer suivant le cas dans lequel vous vous trouvez.

De même, le lieu d’infestation importe beaucoup et influence les techniques de dératisation à utiliser. Par exemple, le poison peut être évité dans certaines zones pour ne pas empoisonner la faune locale, les animaux domestiques ou encore une cuisine collective.

Ainsi, la dératisation peut être similaire pour une invasion de rats, de souris ou de mulots, comme elle peut être différente suivant les cas. Le prix de la dératisation peut lui aussi varier en fonction de ces paramètres.

Besoin d’informations ?

5,0 32 reviews

  • Avatar Tanguy van den Branden de Reeth ★★★★★ il y a 3 semaines
    Bonne réactivité de l'équipe. Devis correct et intervention rapide contre les taupes dans le jardin de notre colocation.
    Entreprise recommandée !
  • Avatar alois foucart ★★★★★ il y a 3 mois
    Très content du service . Je vais le recommander autour de moi . Faites appel à ses services vous ne serez pas déçu
  • Avatar Philippe Drabs ★★★★★ il y a 3 mois
    J’ai fait appel à EDN, René Desneux, pour traiter mon jardin envahi de taupes : travail rapide, d’excellente qualité, effectué dans la bonne humeur et pour un prix tout-à-fait correct

Conclusion

Une invasion de rats, de souris ou de mulots n’est jamais une bonne nouvelle.

Néanmoins, mieux vaut savoir les différencier pour mieux lutter contre leur présence.

La taille, la couleur, la queue ou les oreilles sont les points les plus faciles à déceler pour reconnaître un rat d’une souris ou d’un mulot. Les crottes restent également une valeur sûre utilisée par de nombreux experts en dératisation.

Les rats, souris et mulots ont des comportements différents, et mieux vaut les connaître si vous souhaitez avoir une chance de faire une dératisation efficace.

Contactez nos équipes pour vous faire aider dans votre dératisation.

CONSEILS

Pour tous vos problèmes de nuisibles, faites le choix de l’expérience, de la qualité et de la sécurité.

Faites appel à des experts ! Contactez-nous pour une identification et estimation sans frais.